Le secteur artisanat constitue un secteur important pour le développement socio-économique. Cependant les artisans se trouvent dans une situation compliquée sur le plan économique, en particulier. A cet effet, SODEV International intervient avec un apport de solutions en mettant en place son programme de renforcement des capacités des artisans (PRCA).

Contexte :
Le PRCA ne prend pas en compte tous les types d’artisanat, mais seulement l’artisanat d’art, distinct des artisanats de service et de production. L’artisanat, en général, offre une grande diversité de métiers et ceux-ci ne cessent d’innover et de se moderniser. Le secteur est pourvoyeur d’emplois et se féminise de plus en plus. Par ailleurs, l’artisanat est source de développement local, national mais aussi international, et l’évolution professionnelle est toujours autant possible. Il s’avère donc que l’artisanat est un secteur qui offre de multiples possibilités et qui permet de s’épanouir professionnellement. Il regroupe des métiers de passion, de savoir-faire et de liberté.
Malgré cet aspect reluisant qui permet de considérer l’artisanat comme un socle du développement économique local, les artisans d’art au Bénin et comme ceux d’Afrique de l’Ouest sont confrontés à diverses difficultés et ont besoin de différents types d’assistance.

Obstacles auxquels sont confrontés les artisans

Des obstacles à l’épanouissement socio-économiques de nos artisans sont ci-dessous cités, mais la liste n’étant pourtant pas exhaustive.

  • ne assistance technique dans les domaines du dessin, des méthodes de production, de la comptabilité, de l'achat des matières premières, des outils et machines, etc. s’avère indispensable est indispensable)
  • Aussi, étant donné que la plupart des artisans (95 %) sont illettrés, ils ne tiennent aucune comptabilité, et ne peuvent donc que difficilement estimer l'importance de leur clientèle, leurs prix de revient et de leurs profits et pertes. Le sens commercial fait complètement défaut à la majeure partie des artisans ruraux qui, souvent, ne sont pas du tout incorporés dans l'économie monétaire.
  • Revenus trop bas ne permettant en aucun cas de faire des économies les problèmes de production, d'approvisionnement en matières premières et d'écoulement de leurs articles et aussi, dans une certaine mesure, du financement de l'entreprise artisanale.
  • Manque d'outillage et d'installation, et pour constituer des stocks de matières premières.
  • La profession d'artisan est très encombrée dans les capitales et autres villes de l'Afrique francophone, de sorte que les chômeurs y sont nombreux.

La liste des difficultés vécues par nos artisans pourrait être allongée, mais SODEV International seule ne pourra apporter toutes les solutions adéquates.

Contribution de SODEV international

  • Sensibilisation sur les pratiques négatives handicapant le progrès individuel et collectif des artisans.
  • Informations professionnelles (textes juridiques en vigueur sur les métiers de l’artisanat d’art, l’exercice professionnel du métier d’artisan de l’art, l’importance du marketing, la tenue de la comptabilité, la nécessité de l’assurance-santé, la gestion des ressources humaines, financières et matérielles).
  • Informations techniques (la qualité des prestations de l’artisan, types de formation requises pour de meilleurs prestations, la gestion de la clientèle).
  • Amélioration de la qualité des formations de l’artisan d’art à l’endroit de ses apprentis.
  • Diverses possibilités d'amélioration des techniques artisanales.

L’exécution du PRCA se fera en collaborations avec des partenaires avec des partenaires physiques, institutions et organisations capables d’assister de façon adéquate et efficace.